Quels documents trouve-t-on dans une AO ?

19 04 2007

Marlène Delhaye

Au départ ce sont essentiellement les articles scientifiques qui constituent le contenu-cible des archives ouvertes :

  • Les pré-publications : Il s’agit de la première version des articles, qui n’est pas encore passée par le comité de lecture de la revue dans laquelle ces articles sont destinés à être publiés.

Il est important que ce type de documents soient accessible à la communauté scientifique, ne serait-ce que pour stimuler les échanges et faire émerger des collaborations entre chercheurs.

  • Les post-publications : Ce sont les contributions validées par les pairs, qui vont être publiées. De plus en plus d’éditeurs autorisent les auteurs à déposer leurs post-prints dans des archives institutionnelles.

Le projet SHERPA/ROMEO, à l’initiative du JISC, la Commission pour les systèmes d’information de l’Enseignement Supérieur du Royaume Uni, liste les politiques des éditeurs scientifiques en matière d’archivage institutionnel.

D’autres documents liés à la recherche peuvent cependant tout à fait être hébergés dans une archive ouverte :

  • les communications

  • les colloques

  • les documents numérisés

  • les rapports, les études

  • les chapitres d’ouvrages

  • les thèses et les HDR (Habilitations à diriger la recherche)

  • et tout autre document non textuel apportant un complément d’information : schémas, séquences vidéo, illustrations audio, données statistiques…

Bien que ce ne soit pas posé comme principe, l’intérêt principal d’une AO est l’accès au document dans son intégralité, et pas seulement à sa notice descriptive. Une archive est de fait un outil de signalement de la production scientifique, mais elle ne saurait être que cela.

Publicités