La palette des archives ouvertes 1 : les archives disciplinaires

4 05 2007

Jean-François Lutz

Loin d’être monolithique, le paysage des archives ouvertes se compose de plusieurs types d’archives que l’on peut schématiquement regrouper en trois familles : archives disciplinaires, archives centrales et archives institutionnelles.
Des débats se tiennent régulièrement sur la primauté d’une de ces catégories d’archives sur les autres mais, en partant du constat que chaque catégorie répond à des besoins différents, il est possible d’affirmer que ces trois familles ne s’excluent nullement mais sont au contraire complémentaires.
Elles peuvent et doivent coexister mais ne pas pour autant s’ignorer. A cet égard l’exemple français d’interconnexion d’une part entre les archives institutionnelles et l’archive ouverte nationale (fondée sur HAL) et d’autre part entre l’archive ouverte nationale et certaines archives disciplinaires (ArXiv), pourra à terme avoir valeur d’exemple.

Les archives disciplinaires :

Première famille des AO par ordre d’ancienneté (ArXiv a été lancée en 1991, il y a déjà 16 ans), ce type d’archive ouverte vise à répondre aux besoins d’une communauté de chercheurs identifiée. Leur mise en place répond à un objectif premier d’amélioration de la communication scientifique. Cela est particulièrement patent dans le cas de la communauté des physiciens qui utilise ArXiv comme un mode privilégié de diffusion des travaux de recherche.

Sur un plan technique, ces archives peuvent être centralisées en utilisant un logiciel unique (c’est le cas d’ArXiv, de PubMedCentral en sciences biomédicales, ou bien encore d’E-LIS pour les sciences de l’information et des bibliothèques) ou distribuées sous la forme d’un réseau d’archives locales consolidées par un portail de moissonnage et d’interrogation unique.
C’est ce dernier modèle qui a été retenu pour la mise en œuvre de Nereus, archive ouverte européenne en sciences économiques pilotée par la London School of Economics et à laquelle participent, en France, les universités de Toulouse-I, Paris-Dauphine ainsi que l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :